top of page

Ces "soft skills"​ que les recruteurs s'arrachent


Capacité d’adaptation, autonomie, communication… En 2023, les “soft skills” (ou compétences comportementales en français) devraient encore gagner en importance auprès des recruteurs. Tour d’horizon de ces qualités… qui font de vous le candidat idéal.


Vous recherchez un emploi, vous souhaitez progresser dans votre carrière ou donner un nouveau souffle à votre vie professionnelle?


“Tout le monde possède des soft skills!”, s’enthousiasme Nicolas Morby. Le fondateur d’Etypik, une startup spécialisée dans le recrutement de rue, fait ce constat tous les jours. “Beaucoup de personnes sans emploi ont de multiples talents, mais n’en ont pas conscience. Vous animez une équipe de foot ? Vous êtes à la tête d’une association ? C’est que vous avez sûrement du leadership”, explique-t-il.

Contrairement aux “hard skills” qui désignent des compétences techniques ou liées à un métier, les “soft skills” sont des compétences comportementales. “Elles peuvent être personnelles comme la gestion du temps, la concentration, la créativité. Ou interpersonnelles, comme l’esprit d’équipe par exemple. Enfin, il existe une dernière catégorie liée à l’ouverture au monde: on parle alors de résolution des problèmes ou de capacité d’innovation”, explique Julien Bouret, co-auteur de “Soft skills” (Dunod, 2023).


Des "soft skills" contre les robots


Dans un monde du travail en plein mutation, ces qualités intéressent de plus en plus les recruteurs. Entre 2017 et 2022, la demande en “soft skills” a augmenté de 16% dans les offres d’emploi, selon le dernier baromètre Adecco Analytics. “A l’ère de la robotique et de l’intelligence artificielle, nous allons avoir besoin de compétences spécifiques pour ne pas être remplacés par la machine. Notre salut viendra probablement des soft skills”, détaille dans un post sur LinkedIn le fondateur de l’incubateur de startups sociales INCO Nicolas Hazard.

Parmi les compétences les plus demandées en France: la capacité à apprendre et se former, selon un rapport sur le futur du travail paru en 2020 du World Economic Forum. “On recherche des personnes capables d’aller chercher les informations, d’apprendre par eux-mêmes et de demander des formations dont ils ou elles ont besoin pour leur mission”, analyse la chargée de recrutement Amélie Toupart.


Communication et autonomie


Dans un contexte de développement du télétravail, la communication arrive aussi en tête. Il ne faut pas seulement maîtriser des outils de communication à distance comme Zoom, Slack ou Teams. Être attentif et à l’écoute sont aussi des qualités exigées. “Garder le lien avec ses équipes, entretenir la motivation, assurer un bon niveau de reporting sans alourdir les processus est tout un art”, résume le cofondateur du cabinet de recrutement Upward Michael Obadia.

Enfin, l’autonomie et la prise d’initiatives sont aussi valorisées. Dans une étude mondiale sur les compétences les plus recherchées en 2021, celles-ci arrivent même en quatrième position. Les entreprises attendent des candidats qu’ils sachent gérer leur emploi du temps, prendre des décisions ou se fixer des priorités. Mais aussi qu’ils puissent proposer une nouvelle idée, même quand cela n’a pas été demandé.


Mettre en avant ses "mad skills"


Pour sortir du lot, faites aussi appel à vos “mad skills”. “Bien plus que des centres d’intérêt, ce sont des talents qui marquent votre différence, comme du bénévolat (...), un sport pratiqué à haut niveau, un talent artistique”, explique dans un post la co-fondatrice de Konexio Jean Guo. Le chef d’entreprise Michael Obadia abonde : “Nous avons un passionné de saut en parachute. Cette passion renforce sa confiance en lui et sa gestion du stress par exemple”.


Vous n'avez aucune passion originale ? Pas de panique. “On peut avoir de l'aisance avec certaines compétences, mais on peut aussi les développer. Tout se travaille”, explique Julien Bouret. Pour convaincre un recruteur, donnez des exemples concrets. “L’idéal est de citer des projets en cours ou que l’on a menés. Ou alors, d’expliquer quelles “soft skills” vous pourriez développer à travers ce nouveau poste”. Une bonne manière de se démarquer.

20 vues0 commentaire

Comments


bottom of page