top of page

Retour sur la rencontre du 8 novembre 2022 sur l'ESG dans le non coté

Dernière mise à jour : 15 nov. 2022


Merci aux participants et en particulier aux 5 intervenants, à savoir :


- Charlotte Aubin, Strategic Advisor chez Schelcher Prince et fondatrice de GreenWish Group

- Agnès Lossi, Associée chez Indefi

- Anne Courrier, Directrice des investissements au sein du Groupe Vyv

- Mariem Mhadhbi, Fondatrice de Valuecometrics (modératrice)

- Maxime Mathon, Co-pilote du groupe de travail Impact au sein de Finance for Tomorrow


Khiplace a organisé une nouvelle rencontre entre ses membres sur l'ESG et le non coté dans un cadre intimiste. Une heure d'échanges confidentiels (sans captation vidéo et retranscription écrite) pour permettre à chacun de s'exprimer librement, de partager ses expériences et visions.


Les sujets n'ont pas manqué de susciter les réactions notamment sur :


- Les définitions et l'ESG vs Impact dans le non-côté

- Le rôle des labels et des directives et différences côté vs non-côté, la nomenclature

- Les problématiques des institutionnels sur les données ESG dans le non côté

- Comment valoriser le E, le S et le G sur le non côté que sur le côté

- Côté infra et énergie, quelles sont les problématiques sur les données ESG?

- Sur la double matérialité, quelle intégration ESG sur le non côté d’un point de vue réglementaire et policy?

- Quel rôle joue l’engagement auprès des entreprises dans les stratégies d'investissements des institutionnels?

- L’ESG en simple matérialité est un risque et donc théoriquement peut-être estimé et pricé, Qui sont les institutionnels qui le font et mettent un dollar face à ce risque?

- Dans un univers non côté et de pur corporate finance, peut-on envisager d’intégrer l’impact de la même façon qu’un goodwill ou la marque d’une entreprise? Voit-on des méthodologies quantitatives dans ce sens?

- Le greenwashing sur le non-côté. Valoriser l’ESG et l’impact en dollar serait une solution?

66 vues0 commentaire

Commentaires


bottom of page